La mobilité à Bruxelles

Actualités

Bruxelles à pied : 3 infos à ne pas manquer 

Enfant, jeune ou senior, homme ou femme, tous avons besoin de nous déplacer pour une raison ou pour une autre. À Bruxelles, comme dans tous les autres pays ou régions, la marche est le mode de transport le plus utilisé. 

Bruxelles à pied est encore plus magnifique ! 

 

Bruxelles à pied : La marche est parfaite dans une ville à taille humaine

La marche est au cœur du projet urbain développé dans le Plan régional de développement durable et le plan régional de mobilité Good Move. Bruxelles, une ville à taille humaine, où chacun peut trouver des services et des commerces à proximité de chez lui.

Verte : la marche est un mode de déplacement non polluant qui n’émet pas de gaz nocifs et ne provoque pas de nuisances sonores. 

De plus, elle nous permet de renouer avec l’environnement extérieur et d’être sensibles à la nature et au climat.

 

Sociale : Il n’est pas nécessaire d’avoir un permis pour marcher ou d’investir dans une voiture ! De plus, en continuant à réaménager les espaces publics pour les rendre plus accessibles et confortables.

 

Agréable : Quand on marche, la ville se transforme en un espace de rencontres et de découvertes. On s’arrête pour échanger quelques mots avec un voisin ou un ami rencontré par hasard. On découvre, au détour d’une rue, une nouvelle boutique ou une fresque urbaine passée inaperçue jusqu’alors. Ce n’est pas un hasard si les villes les plus attractives pour les touristes sont aussi les plus praticables à pied !

 

Performante : La marche est le meilleur moyen de lutter contre la sédentarité et de prendre soin de sa santé mentale et de son équilibre psychologique. De plus, elle ne provoque pas de stress comparable à celui que l’on éprouve en conduisant dans les bouchons.

 

Efficace : La marche est le mode de déplacement qui nécessite le moins de circulation et d’espace de stationnement, et présente de nombreux avantages directs et indirects. 

 

Sécurité : La marche est, en soi, un mode de déplacement sûr. Si les piétons sont encore trop souvent victimes d’accidents de la route, c’est en raison d’un comportement inapproprié, de la vitesse excessive des autres usagers de la route ou d’infrastructures inadéquates.

 

Bruxelles à pied : Un réseau piétonnier efficace, sûr et accessible

Bruxelles à pied

La marche est notre premier mode de transport, mais elle a longtemps été négligée et reléguée à l’écart des politiques de mobilité de l’après-guerre jusqu’au début des années 2000. Dans la continuité du plan régional de mobilité Iris II, le plan Good Move cherche à revaloriser le mode piéton et prévoit une série de mesures à cet effet. Parmi les approches les plus importantes, on peut citer :

 

  • Le développement d’un réseau cohérent de voies piétonnes. Pour la première fois, le nouveau plan de mobilité de la Région fournit une carte du réseau piétonnier en quatre catégories : les Magistrales piétonnes (grands itinéraires piétonniers, larges et agréables à emprunter ou à s’arrêter), les rues et les places les plus fréquentées par les piétons et présentant un haut niveau de qualité, et les itinéraires piétons de quartier.

 

  • La création de quartiers plus calmes, libérés du trafic de transit, qui privilégient la qualité et l’accessibilité des espaces publics au profit de la qualité de vie. La marche à pied sera favorisée.

 

Enfin, la Région accorde également une attention particulière à l’entretien des infrastructures piétonnes. Dans cette optique, Bruxelles Mobilité a lancé en 2020 un plan d’entretien des trottoirs des routes régionales qui prévoit, outre des corrections ponctuelles, le réaménagement de sections complètes de trottoirs. 

 

Dans le cadre de ces travaux, les chaussées sont systématiquement mises aux normes d’accessibilité universelle conformément au cahier de l’accessibilité piétonne et au plan d’accessibilité de la voirie et de l’espace public.

Bruxelles à pied : L’importance de la sensibilisation à la sécurité routière

Enfin, Bruxelles Mobilité sensibilise régulièrement les automobilistes au respect des piétons et des cyclistes. Parmi les thèmes abordés par le passé : le respect des feux de signalisation, les règles de circulation aux carrefours, le stationnement sur les passages piétons, les dangers de la vitesse, l’agressivité et la courtoisie entre usagers… Chacune de ces campagnes est un rappel de quelques règles du code de la route.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.