La mobilité à Bruxelles

Actualités

Jumeau numérique d’une ville : Comment peut-il contribuer à améliorer sa mobilité urbaine 

Afin de pouvoir analyser la situation de la terre, des villes et de l’atmosphère où nous vivons, user dans la technologie moderne pourrait être une solution fiable. En effet, les technologies numériques nous offrent la possibilité de voir de façon claire notre ville. On parle ici du jumeau numérique d’une ville. Comme son nom l’indique, il permet d’en modéliser, simuler, visualiser ou encore expérimenter les caractéristiques, en vue de faciliter sa gestion

Le jumeau numérique : un processus basé sur le Big Data et les algorithmes

Les villes sont confrontées chaque jour à une centaine de décisions importantes en matière de mobilité. Comment réduire les embouteillages et les heures de pointe ? Où faut-il ajouter de nouvelles pistes cyclables ? Comment améliorer les transports en commun ? Les nouveaux fournisseurs de scooters électriques peuvent-ils compléter efficacement les services existants ? 

Un jumeau numérique permet aux planificateurs de répondre à ces questions dans un modèle virtuel et de tester tous les scénarios possibles. Cela les aide à garder une vue d’ensemble et leur permet de prendre les bonnes décisions, tout en réduisant les coûts et les risques d’échec dans le monde réel.

 

Les jumeaux numériques sont basés sur des données et des algorithmes. Dans les villes, de nombreuses données sont générées chaque jour, par des capteurs, des caméras de circulation ou des GPS. Il s’agit de données sur le trafic provenant de tous les modes de transport, comme les voitures, les camions ou les transports publics, mais aussi de données socio-économiques telles que les zones d’habitation et les zones de travail. 

Les jumeaux numériques sont un terrain de jeu virtuel

Avec un jumeau numérique, tous les usagers de la route et leurs interactions, ainsi que les services de transport public, peuvent être modélisés et planifiés. Ainsi, de nouvelles mesures peuvent être simulées avant d’être mises en œuvre dans la vie réelle.

 

Si les villes veulent devenir plus conviviales pour les cyclistes, elles doivent fournir une infrastructure qui leur permette d’atteindre leur destination en toute sécurité, confortablement et efficacement. Avant de mettre en œuvre des projets d’infrastructure coûteux, il est judicieux d’examiner de près les différentes mesures. 

 

Les modèles numériques peuvent aider à simuler et à analyser de manière réaliste le trafic cycliste actuel et futur d’une ville. Ils permettent de tester et de valider différentes mesures et ainsi de trouver les meilleurs emplacements pour les nouvelles pistes cyclables.

Jumeau numérique

La conduite autonome est aussi une bonne solution, mais personne ne pourrait confirmer que la circulation sera aussi simple . 

Le modèle permet de répondre à cette question en plaçant des véhicules autonomes sur la route virtuelle. Les planificateurs et les décideurs peuvent ainsi se projeter dans cet avenir inconnu et définir des mesures appropriées à un stade précoce.

La capitale norvégienne Oslo a réalisé une étude de ce type pour s’assurer que le réseau de mobilité de la ville est préparé à l’arrivée des véhicules autonomes. Le rapport de cette étude a montré que les véhicules autonomes ne contribueront à réduire le trafic que s’ils sont intégrés dans un système de mobilité plus vaste. Mais s’ils sont utilisés de la même manière que les voitures actuelles, ils aggraveront la situation.

 

C’est uniquement en tirant profit des nouvelles technologies que le développement devient une fierté. Un tel projet pourra en effet aider à analyser, proposer, essayer et déduire. Les décisions qui passeront par là ont plus de chances de réussir que celles qu’on applique directement sur terrain. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.