La mobilité à Bruxelles

Actualités

Stratégie pour une mobilité intelligente et durable : Le transport européen sur la voie de l’avenir

Fruits de l’essor rapide des technologies de l’information, les systèmes et services de mobilité intelligente nous permettent de connaître en temps réel notre environnement et d’interagir avec lui. C’est dans ce contexte que l’UE a pris des décisions spécifiques pour améliorer sa stratégie.

 

Quels sont les éléments clés de cette stratégie de mobilité intelligente et durable ?

La stratégie pour une mobilité intelligente et durable s’articule autour de trois objectifs clés : 

 

  • Durabilité : elle implique un passage irréversible à une mobilité sans émissions. Cela est possible en rendant tous les modes de transport durables, en assurant une large disponibilité des options les plus durables et en incitant les utilisateurs à faire des choix durables.

  • Intelligence : la stratégie doit soutenir les choix durables en tirant parti de la numérisation et de l’automatisation pour obtenir une connectivité transparente, sûre et efficace.

  • Résilience : la stratégie doit créer un espace européen unique de transport abordable et accessible pour tous les citoyens et toutes les entreprises. Cet espace doit être résilient face aux crises futures et aux défis en matière de sûreté et de sécurité.

 

Une voie claire est nécessaire pour parvenir à une réduction de 90 % des émissions de gaz à effet de serre liées aux transports d’ici 2050. C’est l’effort que doit fournir le secteur des transports pour que l’UE devienne le premier continent neutre sur le plan climatique, comme le prévoit le pacte vert pour l’Europe

La numérisation deviendra un moteur indispensable à la modernisation de l’ensemble du système, le rendant plus transparent et plus efficace, tout en réduisant davantage les émissions. 

 

La stratégie présente un plan d’action de mesures politiques concrètes, structuré autour de 10 domaines d’action clés « flagships » qui guideront le travail de la Commission dans les années à venir. Elle pose également des jalons qui montrent où nous voulons être dans 10 et 30 ans.

Pourquoi cette stratégie de mobilité intelligente et durable est-elle nécessaire ?

Pourquoi cette stratégie de mobilité intelligente et durable est-elle nécessaire

Vous avez le droit de chercher à savoir les raisons qui font de la stratégie de mobilité intelligente nécessaire. Ci-dessous 3 raisons majeures :  

 

  1. La mobilité intelligente réduit le nombre de décès : 

La mobilité intelligente réduit effectivement le nombre de décès. En effet, il est remarquable que le nombre d’accidents de la route ne cesse d’augmenter. Mais la question demeure : comment une stratégie de mobilité intelligente et durable peut-elle contribuer à résoudre ces problèmes ?

Les technologies V2V et V2X permettent aux voitures de s’avertir mutuellement des dangers qui les attendent et de lutter contre les faiblesses de la conduite humaine et de créer des modes de transport sûrs.

 

  1. La mobilité intelligente réduit les embouteillages : 

La stratégie de mobilité intelligente et durable finira par réduire les embouteillages. Il est certes vrai que ceci ne peut pas se produire rapidement, mais avec plus d’autoroutes, moins de voitures et beaucoup plus d’organisations, il est possible que l’on se débarrasse doucement des embouteillages. Nous pourrions nous déplacer facilement

  1. La mobilité intelligente change les données économiques

Grâce à l’efficacité accrue qui découle de la réduction des embouteillages, la mobilité intelligente pourrait permettre aux villes et à leurs industries respectives d’économiser des milliards d’euros en productivité et en coûts de carburant. De plus, la mise en œuvre de la ville intelligente pourrait entraîner des améliorations d’efficacité.

Quels jalons la stratégie fixe-t-elle pour 2030 et 2050 ?

Différents jalons montrent la voie à suivre pour atteindre les objectifs de mobilité intelligente, durable et résiliente :

D’ici 2030

– au moins 30 millions de voitures à émissions nulles seront en circulation sur les routes européennes.

– 100 villes européennes seront climatiquement neutres.

– les déplacements collectifs réguliers pour les trajets de moins de 500 km seront neutres en carbone

– la mobilité automatisée sera déployée à une échelle plus grande

D’ici 2050 

– la quasi-totalité des voitures, camionnettes, bus ainsi que les nouveaux véhicules lourds seront à émission zéro.

– un réseau transeuropéen de transport (RTE-T) multimodal et pleinement opérationnel pour des transports durables et intelligents avec une connectivité à grande vitesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.