La mobilité à Bruxelles

Actualités

Mobilité moderne : et si on commence par les gares ? 

De nouveaux services de mobilité ont vu le jour et tendent à numériser peu à peu l' »intermobilité ». Ce sont ces services qui nous facilitent la communication. Nous vous expliquons dans cet article comment les gares sont devenues actuellement des centres de mobilité moderne et quelles sont les nouveautés des gares numériques.

 

Technologies de l’information et de la communication : des outils évolutifs au service de la gare

Les technologies de l’information et de la communication sont des outils essentiels pour le bon fonctionnement d’une gare multimodale. L’affichage d’informations en temps réel dans les gares, la vente de billets et les connexions Internet, sont autant d’éléments nécessaires à l' »intermodalité » de demain.

 

La gare est un lieu d’innovation en tout genre qui n’échappe pas à l’ère du numérique, et l’intermobilité est un terrain particulièrement propice à l’expérimentation de nouveaux outils de modernisation du transport ferroviaire.

 

L’intermobilité est un terrain d’expérimentation particulièrement propice à la mise en place de nouveaux outils de modernisation du transport ferroviaire. De nouvelles technologies ont fait leur apparition dans ce domaine, notamment la billetterie, les ‘informations affichées en temps réel et de géolocalisation. 

 

Toutes les opportunités résident dans la nécessité de répondre à la mobilité croissante des personnes. 

Nouveautés de gares numériques 

Les nouvelles technologies informatiques permettent aujourd’hui d’exploiter toutes les informations provenant des différents modes de transport reliés entre eux par le pôle multimodal, de les diffuser sur des panneaux d’affichage variables et sous forme d’annonces audio, et de les transmettre au personnel des entreprises de transport présentes dans la gare. 

 

Ils peuvent également être d’une grande aide pour les voyageurs eux-mêmes, en les aidant à sélectionner les informations les plus importantes pour le voyage qu’ils envisagent. 

 

Les grands aéroports sont reliés au réseau ferroviaire à grande vitesse : Schiphol (Pays-Bas), Francfort (Allemagne), Charles de Gaulle (France), Bruxelles (Belgique), Hongqiao (Shanghai), etc. 

 

Pour les compagnies aériennes opérant dans ces aéroports, les réseaux à grande vitesse donnent accès à leurs principales zones de marché. Pour ces compagnies aériennes, les réseaux à grande vitesse complètent leur modèle de hub and spoke, voire remplacent les vols court-courriers. 

 

La mise en œuvre de l’intermodalité rail-air est un bon exemple, car elle illustre tous les défis de l' »intermobilité » : la réservation et la distribution de billets valables pour les deux modes de transport (horaires compatibles et disponibilité actualisée), les aspects pratiques du voyage dans son ensemble (enregistrement et embarquement, signalisation, équipement, traitement des bagages, etc.), la gestion (billet électronique, paiement, affichage d’informations, etc.)

 

L’enjeu d’une gare multimodale est de s’adapter à tous les types de handicaps et donc aux personnes qui ont des difficultés à se repérer dans des lieux inconnus, mais l’adaptation aux handicaps, c’est-à-dire le travail sur la lisibilité des espaces, la signalétique et la sécurité des lieux, bénéficie également aux usagers qui ne sont pas familiers avec la gare. 

 

L’accessibilité des quais est particulièrement délicate. Elle concerne le choix du matériel roulant, la gestion des arrêts et le traitement des bâtiments. Aux abords de la gare,  le développement de cheminements piétons agréables et sécurisés permettra d’améliorer l’accessibilité des infrastructures pour un nombre potentiellement important de voyageurs. Ce qui semble évident est en réalité un défi : en tant que lieu de rencontre entre différents moyens de transport, la gare est actuellement souvent difficile d’accès pour les piétons. 

 

Plusieurs entreprises ferroviaires et gestionnaires de gares modernes ont développé leurs propres programmes pour rendre le réseau de transport ferroviaire et la gare elle-même accessibles : « Station made easy » au Royaume-Uni, « Atendo » en Espagne, « B for you » en Belgique, etc.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.