La mobilité à Bruxelles

Actualités

Les scooters électriques : Quel est leur impact réel sur l’environnement ?

Les scooters électriques, appelés aussi e-scooters, semblent envahir nos rues. Certains trouvent qu’ils sont respectueux de l’environnement, d’autres trouvent qu’ils nuisent tout comme les voitures à notre environnement. Trouvez la bonne réponse à ce dilemme dans le reste de l’article.

L’impact environnemental des scooters électriques

Lorsqu’il est utilisé, l’impact environnemental d’un scooter électrique est minime. Cela nous permet-il de le classer comme un moyen de transport écologique ?

Certes, ce moyen de transport ne produit pas d’émissions parce qu’il fonctionne avec des batteries et contribue dans une certaine mesure à réduire la mauvaise qualité de l’air et la congestion urbaine. Cependant, l’impact sur l’environnement ne commence pas avec l’utilisation d’un produit. Il commence par le processus de fabrication.

Un scooter en marche, c’est aussi plein de détails à connaître :  Une batterie à remplacer, des émissions nocives, peut-être…

Fabrication

Les scooters électriques

La première chose à prendre en compte est la composition d’un scooter électrique. La plupart des e-scooters sont fabriqués en aluminium, dont l’extraction est relativement coûteuse en énergie. Toutefois, le recyclage de l’aluminium ne nécessite qu’une fraction de l’énergie nécessaire à son extraction. En revanche, certains scooters utilisent de la fibre de carbone, qui est un plastique composite et dont le recyclage est quasiment impossible.

Ensuite, il y a la batterie qui alimente le moteur, qui est généralement du phosphate de fer lithié. Ces batteries sont un sujet brûlant pour les personnes utilisant des voitures électriques, car le processus d’extraction et de production génère de fortes émissions de CO2.

Charge et remplacement des batteries

Il est important de tenir compte non seulement des matériaux de fabrication, mais aussi de la manière dont la batterie est chargée, remplacée et recyclée. L’utilisation d’énergies renouvelables pour charger un scooter électrique est évidemment importante. Cependant, comme la plupart des ménages n’en ont pas, la recharge s’ajoute à la charge environnementale.

D’autre part, les e-scooters commerciaux sont généralement collectés dans des véhicules qui brûlent des combustibles fossiles, ce qui aggrave encore le problème. Ce n’est qu’en modifiant l’infrastructure de recharge que l’on peut réduire l’impact des scooters électriques sur l’environnement. En outre, l’utilisation d’un de ces scooters pour remplacer la marche ou les transports publics ne fait qu’aggraver le problème.

Émissions des scooters électriques

Il est facile de comprendre l’attrait des e-scooters pour les personnes qui cherchent à réduire leur empreinte carbone. En remplaçant un trajet en voiture fonctionnant aux carburants fossiles par un trajet en scooter électrique, vous ne rejetterez pas de fumées supplémentaires dans l’atmosphère. Mais il y a un compromis à faire en raison de l’énergie nécessaire pour les recharger, par rapport à un vélo ou un skateboard qui ne demandent qu’un effort humain.

Déplacements urbains et air plus pur

L’endroit qui bénéficie le plus des scooters électriques est sans doute la ville. Les scooters électriques permettent de réduire les niveaux d’émissions dans l’air. Ils éliminent les émissions pendant leur utilisation, et réduisent également la pollution sonore dans les zones encombrées.

Grâce à leur agilité, les scooters électriques contribuent également à réduire le trafic encombrant sur les routes. L’exposition à long terme à la pollution atmosphérique due au trafic peut augmenter le risque de développer une maladie pulmonaire obstructive chronique.

Quelle est la durée de vie d’un scooter électrique ?

Lorsque l’on considère l’impact environnemental d’un scooter électrique, il est important de le mesurer par rapport à d’autres véhicules et modes de transport. Les experts estiment que la durée de vie d’un scooter électrique de location est d’environ un an, avec quelques centaines de kilomètres comme limite de leur contribution.

Si l’on compare ce chiffre à celui d’une voiture électrique, dont la durée de vie est généralement de 100 000 kilomètres minimum, soit 10 ans, on se dit qu’ils ne sont peut-être pas si bons que cela. En outre, les e-scooters ne peuvent transporter qu’une seule personne, le conducteur, alors que les voitures peuvent généralement accueillir cinq personnes.

Trouver l’équilibre

L’impact environnemental des produits, des véhicules et des services n’est plus superficiel et nous devons tenir compte de leurs effets plus larges, de la fabrication à la destruction en passant par la durée de vie. Les e-scooters ont leur place parmi les conducteurs soucieux de l’environnement. Toutefois, pour maintenir un faible impact sur l’environnement, ils doivent avoir une durée de vie plus longue pour justifier leur fabrication.

Le fait de les recharger à l’aide d’énergies renouvelables garantit un faible impact, tandis que le fait de remplacer la marche par l’utilisation d’un scooter électrique augmente cet impact. Il est important de trouver un équilibre pour que l’impact environnemental d’un scooter électrique soit maintenu au minimum.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.