La mobilité à Bruxelles

Actualités

Les 5 meilleurs conseils pour un transport écologique

Alors que le monde connaît une crise climatique sans précédent, les transports sont de plus en plus mis en avant comme étant la principale source de pollution. En regardant de plus près, on constate que les principaux responsables de la pollution sont les voitures particulières (60,7 % des émissions de CO2 sont dues au transport routier en Europe) et les camions (26,2 %). Il est toutefois possible de rendre le moyen de transport écologique. Voici comment procéder.

 

1) Achetez des véhicules propres

 

Achetez des véhicules propres

Cela peut paraître évident, mais cela vaut la peine de le répéter.

 

Tout d’abord, vous devez acheter des véhicules propres, et la bonne nouvelle, c’est que vous avez de plus en plus d’options à votre disposition.

 

Vous pouvez au moins opter pour des véhicules qui répondent à la dernière norme Euro 6. Vous pouvez également opter pour des véhicules fonctionnant au biodiesel.

 

Sans parler de tous les véhicules écologiques que l’on trouve de plus en plus sur le marché automobile (électriques, hybrides ou au gaz de pétrole liquéfié) et qui sont de plus en plus accessibles.

 

2) Contrôlez régulièrement l’état de vos véhicules

L’entretien est essentiel pour limiter l’impact de votre véhicule sur l’environnement.

 

En effet, l’entretien permet :

  • D’éviter une consommation excessive de carburant.
  • De maintenir propres vos filtres à air, à huile et à carburant, ce qui permet à votre véhicule de mieux contrôler ses émissions.
  • De vous assurer que vos pneus ne sont pas sous-gonflés (pour rappel, un sous-gonflage augmente la consommation de carburant de plus de 10%).

3) Optez pour un entretien écologique

Un autre point est l’entretien écologique de votre véhicule. Pour cela, il existe des solutions d’entretien spécifiques comme les formules enzymatiques, les chiffons en microfibres ou les éco-détergents qui vous permettent de nettoyer votre véhicule sans polluer.

 

4) Limitez la consommation d’eau lors du nettoyage de votre véhicule

Contrairement à ce que vous pouvez penser, le lavage de votre voiture est écologique. Il permet d’éviter que tous les résidus polluants qui s’accumulent au fil des jours sur la carrosserie de votre véhicule ne se retrouvent dans la nappe phréatique à chaque pluie.

 

Bien que vous deviez laver votre véhicule au moins une fois par mois, il n’y a rien de pire que de nettoyer votre véhicule vous-même. En effet, si vous vous en occupez vous-même, vous utiliserez au mieux environ 300 litres d’eau, et les eaux usées seront directement rejetées dans la nature…

 

Un lavage à rouleaux consomme environ 170 litres d’eau et un lavage à haute pression entre 50 et 60 litres d’eau. Autre point important : si votre véhicule est nettoyé dans un centre spécialisé, les eaux usées sont traitées et de plus en plus réutilisées.

5) L’éco-conduite

L’éco-conduite est un mode de conduite qui a l’avantage de moins polluer et d’économiser jusqu’à 15 % de carburant par trajet. Cela consiste à respecter plusieurs principes de base :

 

  • Réduire sa vitesse : nous n’en sommes pas forcément conscients, mais rouler vite consomme de l’essence et est une source d’émissions de CO2 et de particules fines. C’est pourquoi les autorités abaissent les limitations de vitesse lorsque la pollution atmosphérique est particulièrement élevée. 

Par exemple, rouler 10 km/h moins vite permet d’économiser entre trois et cinq litres d’essence et de réduire de 12,5 % les émissions de CO2 sur 500 kilomètres, ce qui n’est pas négligeable.

 

  • Éviter les accélérations et les freinages brusques : le démarrage ou le freinage d’une voiture nécessite beaucoup d’énergie et donc beaucoup de carburant. En adoptant une conduite régulière et progressive, vous pouvez économiser jusqu’à 40 % de carburant. L’utilisation du frein moteur permet également de réaliser des économies de carburant supplémentaires.

 

  • Choisir le bon rapport : en règle générale, choisissez un régime moteur bas, c’est-à-dire 2.500 tr/min pour un moteur à essence et 2.000 tr/min pour un moteur diesel. De cette manière, vous consommez moins de carburant et émettez moins de CO2. C’est bon pour l’environnement !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.