La mobilité à Bruxelles

Actualités

Trottinette électrique : les nouvelles règles en Belgique

Avez-vous entendu parler des nouvelles règles en Belgique ? 

Connaissez-vous ce qui a changé exactement ? 

Eh bien, cet article est fait pour vous. 

Nous vous informons toutes les règles en Belgique concernant la trottinette électrique. 

1/ Où et à quelle vitesse peut-on rouler avec un scooter électrique ?

1/ Où et à quelle vitesse peut-on rouler avec un scooter électrique ?

En Belgique, l’endroit où une trottinette électrique peut être utilisé dépend de sa vitesse.

 

  • Jusqu’à une vitesse maximale de 6 km/h (vitesse du pas), vous pouvez rouler sur les trottoirs et dans les zones piétonnes.
  • De 6 à 18 km/h (bientôt 25), le code de la route belge vous considère comme un cycliste et vous devez rouler sur les pistes cyclables. S’il n’y a pas de piste cyclable, vous pouvez rouler sur le côté droit de la route, sur les accotements plats et sur les parkings.
  • Au-delà de 18 km/h, un scooter électrique est en infraction avec la loi. Sauf dans certains cas, par exemple dans une descente.

 

2/ Rouler à une vitesse supérieure à 18 km/h ?

Les scooters électriques qui atteignent une vitesse supérieure à 18 km/h sans aide extérieure ne sont pas légalement autorisés à circuler sur la voie publique et se trouvent actuellement dans une relative insécurité juridique.

 

D’un point de vue juridique, celui qui roule à plus de 18 km/h avec un scooter électrique commet une infraction de premier degré, passible d’une amende de 58 € sous peine de confiscation immédiate.

 

Les politiciens et les autorités font toutefois preuve d’indulgence et laissent une certaine marge de manœuvre à ce nouveau moyen de locomotion, qui représente une véritable solution pour désengorger les villes du trafic automobile et améliorer la qualité de l’air.

 

En attendant les nouvelles initiatives législatives dans ce domaine, montrez l’exemple en optant pour un style de conduite préventif, toujours respectueux des autres usagers de la route.

 

En premier lieu pour votre sécurité, mais aussi pour que les scooters électriques, même les plus puissants, soient perçus positivement par le grand public et acceptés dans le paysage urbain.

 

3/ Assurance scooter électrique ? 

Pour tous les véhicules motorisés, la législation vous impose de souscrire au moins une assurance responsabilité civile. Ainsi, vous serez couvert si vous causez des dommages à un tiers avec votre scooter.

 

Vous êtes ensuite libre de vous assurer de manière plus complète, par exemple avec des garanties contre le vol ou les dommages matériels.

 

Nous consacrerons un article complet au thème des assurances pour scooters électriques, car beaucoup de nos clients ne se retrouvent pas dans les différentes offres des compagnies d’assurance.

 

4/ Le port du casque est-il légalement obligatoire ?

Le SPF Mobilité nous informe que le port du casque n’est pas obligatoire pour les engins motorisés dont la vitesse maximale est de 18 km/h. Il n’est donc pas nécessaire de porter un casque.

 

Que devriez-vous faire si vous roulez avec un scooter électrique qui dépasse cette vitesse ?

 

Nous vous conseillons de suivre les règles qui s’appliquent aux speed pedelecs (vélos électriques rapides dont la vitesse peut atteindre 45 km/h).

 

Le port du casque est en effet obligatoire. Il peut s’agir d’un casque de vélo ou de cyclomoteur qui doit protéger les tempes et l’arrière de la tête et qui est homologué au niveau européen.

 

De cette manière, vous êtes en avance sur la législation, vous montrez l’exemple et vous êtes en sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.