La mobilité à Bruxelles

Actualités

Nouvelles études, nouveau plan : Vers plus de vélos à Bruxelles

Utiliser Les vélos à Bruxelles devient de plus en plus un quotidien, un rituel, ou laissez-moi vous dire, une tendance.  Bruxelles vise encore plus haut après l’augmentation du nombre de cyclistes.

L’essor des vélos à Bruxelles : Le nombre de cyclistes continue à augmenter

Une étude, utilisant les données primaires des compteurs de vélos de Bruxelles Mobilité disséminés dans la ville, a montré une croissance continue de 20% même après l’année 2020, année du boom du vélo à Bruxelles, qui a elle-même connu une augmentation sans précédent de 64%. 

 

Un compteur, situé le long de la piste cyclable du canal Molenbeek, a même dépassé la barre du million de trajets en décembre 2021, une première pour la capitale belge. D’autres zones ayant récemment bénéficié d’une infrastructure cyclable permanente ont également connu une croissance substantielle du nombre de trajets, comme la rue de la Loi, qui dispose désormais d’une bande cyclable bidirectionnelle.

Vélos à Bruxelles : Les limitations de vitesse à 30 km/h ont permis de rendre les espaces publics plus sûrs

Les données de sécurité routière recueillies par Bruxelles Mobilité ont permis d’enregistrer une baisse de 50 % du nombre de décès sur les routes par rapport à 2020, un an après l’instauration de la norme de limitation de vitesse à 30 km/h dans la capitale. Les décès sont passés de 11 à 5, tandis que les victimes de la route gravement blessées ont également diminué, passant de 121 en 2020 à 100 en 2021.

 

De manière peut-être surprenante, les données de Bruxelles Mobilité (tirées de toutes les heures de la journée) ont également montré que malgré la limitation de vitesse, il n’y avait pas d’impact significatif sur les temps de parcours globaux. 

 

Curieusement, le nombre de véhicules en excès de vitesse a également diminué au cours de l’année 2021, les véhicules enfreignant les zones de vitesse 30 km/h étant 2,4 % moins nombreux qu’en 2020.

 

Les réductions drastiques des niveaux de pollution sonore enregistrées depuis l’introduction de la norme de limitation de vitesse à 30 km/h contribuent également à l’amélioration de l’habitabilité de la ville. Les données varient énormément en fonction du lieu, du type de trafic et du revêtement de la route, mais à certains endroits, on constate une baisse allant jusqu’à 4,8 (dBA).

De nouveaux plans pour rendre le centre-ville de Bruxelles plus vivable

De nouveaux plans pour rendre le centre-ville de Bruxelles plus vivable

Sur la base de ces résultats, la Ville de Bruxelles a également annoncé en février des plans pour la mise en place, le 16 août, d’une plus grande zone à faible trafic au sein du centre ville « Pentagone », afin d’améliorer la qualité de vie des habitants et l’atmosphère générale de la capitale pour les touristes et les visiteurs.

 

Cette annonce fait suite à l’approbation générale du boulevard Anspaach piétonnier et à la contribution d’un large éventail de conseillers municipaux au nouveau plan. Bart Dhondt, membre des Verts, a fait remarquer que « ce n’est pas un plan des Verts, mais de la majorité. Nous sommes convaincus qu’il rendra le Pentagone plus vivable ».

 

Parmi la population croissante d’habitants résidant au centre-ville, 30 % des familles seulement possèdent une voiture. La majorité préfèrent donc se déplacer sans voiture, la zone étant devenue hyper-accessible par les transports publics ces dernières années. Le nouveau plan sera à nouveau évalué après sa mise en œuvre en octobre 2024, avant les élections municipales.

 

Cette annonce fait suite à des plans similaires récemment publiés pour les communes de Schaerbeek et d’Anderlecht, qui font tous partie du plan de mobilité régional Good Move pour la région de Bruxelles-Capitale. Les plans s’inspirent en partie du succès des mesures de réduction du trafic mises en œuvre dans la ville voisine de Louvain en 2017. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.